McKenzie

Wirbelsäulengymnastik nach Mc Kenzie
Le concept de thérapie manuelle de McKenzie est principalement utilisé dans le domaine de la traumatologique orthopédique mais revêt également une importance capitale dans le traitement des affections neurologiques et des organes internes.

Différents syndromes susceptibles d’être à la base d’états douloureux et de limitations de mouvement de l’appareil de soutien et locomoteur sont définis et répartis selon le schéma de résultats développé par Robin McKenzie.

Le syndrome postural:
Toutes les structures sensibles de l’appareil de soutien (p.ex. la colonne vertébrale) peuvent causer des douleurs engendrées par la posture en raison d’une mise en tension trop importante des structures normales, saines.

Le syndrome de dysfonction:
Limitations de mouvement causées par des structures raccourcies de manière adaptative. Le même mécanisme intervient, à l’exception du fait que les douleurs sont causées par la mise en tension de tissus raccourcis de manière adaptative ou anormaux.

Le syndrome de dérangement:
Le plus souvent présenté par des patients de 20 à 55 ans, M > F. Dans ce cas, la douleur est causée par un déplacement ou une modification de position des structures articulaires, ce qui engendre une déformation mécanique des structures sensibles. Il en résulte p.ex. une modification de position entre les différentes surfaces articulaires qui peut s’exprimer sur le plan clinique par un défaut postural et une déviation par rapport à l’étendue normale des différents mouvements. En fonction de la localisation de la douleur et de son irradiation, différents syndromes de dérangement existent.

La classification
dans l’une des trois catégories est déterminée par les résultats. Elle est fonction de la modification des symptômes suite à des mouvements répétés durant l’exécution de tests et du traitement.


<< Retour