Brügger – le concept de traitement
des affections fonctionnelles de l’appareil locomoteur.


Une sollicitation inappropriée chronique porte atteinte au potentiel de réparation des structures, de telle sorte que les premières conséquences sont des dysfonctionnements fonctionnels qui, non soignés, donnent naissance par la suite à des modifications des structures. Ceci est basé sur les mécanismes de protection du cerveau (mécanismes neuronaux) qui sont déclenchés en présence d’une sollicitation inappropriée des structures. Cette dysrégulation peut être évitée par une mobilisation optimale de l’appareil locomoteur (du système locomoteur) dont seule la posture physiologique est garante.

Objectifs:
Identification et élimination des éléments perturbateurs existants et correction du défaut postural existant.

Utilisation pratique au quotidien:
Mise en relation de la correction de la posture avec son utilisation pratique au quotidien (entraînement ADL).

Contrôles physiothérapeutiques périodiques

Vérification des:
  • Quantités fonctionnelles
  • Qualités fonctionnelles
  • Excès fonctionnel (mouvements initiaux tronc et tête colonne vertébrale cervicale ainsi qu’extrémités)
  • Atteintes fonctionnelles (douleur, fatigue, asthénie musculaire lors du mouvement des articulations.)
Suite à l’anamnèse et aux résultats d’inspection, élaboration d’une hypothèse de travail et d’un test fonctionnel (mesures fonctionnelles actives), constitué du test fonctionnel négatif et du test fonctionnel positif. Le résultat donne une nouvelle hypothèse de travail. Les mesures de traitement et l’entraînement / l’entraînement ADL se basent sur cette dernière.

<< Retour