Le concept de Bobath, lequel se fond à la thérapie spécifique

Inhibition:
Blocage des modèles de mouvement pathologiques et du tonus afin d’améliorer la situation de départ pour des mouvements actifs.

Facilitation:
Activation des modèles de mouvement physiologiques

Stimulation:
Préparation et introduction de mouvements par diverses techniques/mesures qui impliquent directement les sens de perception de l’espace proche, la stimulation inhibitoire étant différenciée de la stimulation de facilitation, d’activation, ce qui résulte également des tableaux cliniques les plus variés comme l’hémiplégie, l’attaque d’apoplexie, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson et d’autres (troubles de l’innervation réciproque), qui présentent un blocage resp. une contraction simultané(e) des agonistes et antagonistes sous forme d’impotence ou de mouvement inadapté, lequel blocage ou laquelle contraction diminue ou amplifie le mouvement ou encore varie et, ce faisant, ne constitue pas une base pour le mouvement coordonné, p.ex. en cas de modèles de mouvement pathologiques : réflexe labyrinthique tonique, réflexe labyrinthique asymétrico-tonique, réflexe labyrinthique symétrico-tonique, réactions associées et réaction de support trop importante, ce qui constitue un rétrécissement de la motricité volontaire.


<< Retour